Compte rendu de la rencontre du 14 janvier 2012

Publié le par Pascale

Nous avons choisi cinq livres pour les prochaines rencontres des 10 mars et 7 avril prochains :

- Jean-Philippe BLONDEL. - Et rester vivant

- Régis JAUFFRET. - Claustria

- Ismael KADARE. - Qui a ramené Doruntine

- Andrei KOUKOV. - Le Jardinier d'Otchakov

- Jacqueline de ROMILLY. - Alcibiade ou les angers de l'ambition

 

Par ailleurs, ont été évoqués les titres suivants :

- Alan BENNETT. - La Mise à nu des époux Ransome

- Alan BENNETT. - La Reine des lectrices

- Jean-Philippe BLONDEL. - Accès direct à la plage

- Jean-Philippe BLONDEL. - B 229

- Jean-Philippe BLONDEL. - Le Baby-sitter

- Edgardo COZARINSKY. - Loin d'où

- Charles DANTZIG. - Dans un avion pour Caracas

- Jean-Paul DUBOIS. - Le Cas Sneijder

- Kate GRENVILLE. - Le Fleuve secret

- Rebecca HUNT. - Une Humeur de chien (sur Churchill)

- Alexis JENNI. - L'Art français de la guerre

- Ismael KADARE. - Avril brisé

- Ismael KADARE. - Le Concert

- Ismael KADARE. - La Légende des légendes

- Ismael KADARE. - La Niche de la honte

- Andrei KOURKOV. - Laitier de nuit

- Andrei KOURKOV. - Le Pingouin

- Jean-Claude LALUMIERE. - Le Front russe

- Titiou LECOQ. - Les Morues

- David LODGE. - Un Homme de tempérament (sur Wells)

- Michel ONFRAY. - L'Ordre libertaire : la vie philosphique d'Albert Camus

- Orhan PAMUK. - Le Musée de l'innocence

- Orhan PAMUK. - Neige

- Olivia ROSENTHAL. - Que font les rennes après Noël

- Stefan ZWEIG. - Le Joueur d'échecs

- Stefan ZWEIG. - La Pitié dangereuse

 

Les Livres au programme :

 

Laurent BINET. - HHhH

 

Le livre est passablement énervant, surtout au début : l'auteur parle beaucoup trop de lui, et pas assez du sujet. Le mélange Moi / Histoire casse l'ambiance, mais sert de témoignage sur la création d'un roman historique.

Nous partons à la découverte de Himmler, considéré par Hitler comme son dauphin, un personnage horrible. On apprend énormément de choses sur cette période de l'histoire. Ce qui est effrayant, c'est qu'on se dit que tout ceci pourrait revenir.

Prague semble être une très belle ville, et on irait bien la visiter...

 

Sorj CHALANDON. - Retour à Killybegs

 

La plupart des lecteurs ont aimé ce livre, qui relate des événements d'il y a trente ans, qui renvoient au film Hunger de Steve McQueen.

Beaucoup de souvenirs irlandais ont été évoqués par les uns et les autres...

 

Carole MARTINEZ. - Du domaine des murmures

 

On est emporté par l'histoire, et ça se lit très bien. Il y a un aspect très poétique, mystique, onorique. Mais Le Coeur cousu, précédent livre de l'auteur, semblait plus dense.

Esclarmonde, l'héroïne du roman, semble être une féministe de l'époque : elle voulait échapper au mariage, à un rustre, à des naissances et à une mort rapide.

Deux de nos lectrices ayant visité le Fort de Joux, en Franche-Comté, pensent que ces lieux ont inspiré l'histoire : il y a une "cellule". Mais ce n'est pas un cas isolé, on trouve aussi une recluse dans Le Nom de la Rose.

Une question taraude l'une de nous : qu'y ont donc trouvé les lycéens pour lui attribuer leur prix en 2011 ?

 

 

Publié dans Comptes rendus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

http://www.teozmeyersmanx-france.fr 12/07/2016 11:05

Lilly Bere est une vieille femme.

RICHARD 28/01/2012 21:17

Il peut effectivement apparaître difficile à comprendre que Laurent Binet s'immisce dans le récit historique qu'il entreprend à propos de Reinhardt Heydrich, individu dévastateur,inventeur avec
Eichmann, son bras séculier, de la solution finale conduisant à l'extermination rationnelle et massive des juifs et autres ethnies non aryennes mais aussi de tous les opposants politiques
indésirables : des communistes aux résistants de toute l'Europe. Deux tchèques sont les vrais héros de ce roman : ils donneront fin à la carrière désastreuse d'Heydrich mais sans empêcher le plan
atroce d'extermination de continuer son oeuvre. Je croyais pour ma part, avoir lu, vu et entendu presque tout sur cette sombre période de l'Histoire du vingtième siècle mais en fait dans sa quête
de la vérité historique, Binet arrive à donner un autre angle de vision à la seconde guerre mondiale : la lutte du peuple tchèque, sa résistance à l'invasion nazie et il éclaire la résistance de ce
dernier, donnant à celle qui suivra la seconde guerre mondiale face à l'envahisseur soviétique un éclairage qui permet de comprendre encore mieux ce pays. Il y a dans ce livre comme une volonté de
rendre hommage à ce peuple et d'exprimer un sentiment plus personnel de Binet qui est son amour de la ville tchèque : Prague. Ce roman se lit aussi comme une aventure policière qui tient le lecteur
en haleine : pourra-t-on arrêter Heydrich et sa puissance malfaisante ? Certes, nous savons qu'en cette année 1942 ce sera, malgré l'attentat réussi, peine perdue, tant de victimes mourront encore
malgré le courage de ces opposants au régime nazi. Ce roman renvoie à un questionnement sur le nazisme, la résistance et fait résonner les dernières paroles de la pièce de B.Brecht : La résistible
ascension d'Arturo Ui : " Vous apprenez à voir plutôt que de rester les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder. Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde. Les peuples en ont eu raison, mais
il ne faut pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt. Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde". Les tchèques en savent quelque chose qui l'on vue ressurgir par deux fois
dans leur histoire au vingtième siècle.